Comment le tirage de la cheminée influence-t-il la combustion ?

Le tirage de la cheminée correspond à une aspiration des gaz de combustion à partir de la chaudière vers la sortie de cheminée. Le but est de provoquer des différences entre l’air chaud dans la chaudière et l’air frais à l’extérieur. Plus la différence de température entre la chaudière et l’air extérieur est grande plus il y a de tirage. Un tirage approprié constitue le fondement d’une bonne combustion.

Si le tirage est trop faible, les gaz d’échappement ne sont pas effectivement extraits hors du bâtiment. La fumée se répand dans la pièce, il est difficile d’allumer la chaudière et le combustible n’est pas complètement brûlé. Une mauvaise combustion peut aussi contribuer à la formation de gaz mortel comme le monoxyde de carbone.

Un tirage excessif conduit à une trop grande consommation de combustible; de cette façon la production de chaleur de la chaudière n’est pas exploité pleinement.

Qu’est-ce qui peut interférer sur le tirage ?

– une trop petite section de la cheminée. Plus la cheminée est étroite, plus faible est le tirage.
– le mauvais état technique de la cheminée – Une surface intérieure inégale (briques posées sur des surfaces inégales ou tordues) risque d’affaiblir le tirage de la cheminée.
– le vent – si il descend, il y a des turbulences dans la zone de la cheminée, qui provoquent des zones de pression . Cela nuit au bon fonctionnement de la cheminée et oppose un repli qui peut repousser les gaz d’échappement dans le bâtiment. Le vent horizontal augmente la dépression dans la cheminée, de sorte que le tirage est plus fort. La formation de suie provoque des goulets d’étranglement qui perturbent le flux d’échappement, causant souvent des explosions ou risque de provoquer des feux de cheminée .

La forme du bâtiment, le paysage, des grands arbres dans le voisinage ou d’autres objets ou des solutions urbaines peuvent également causer dans certains endroits des turbulences et ainsi perturber le tirage de la cheminée

Retour